Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Petit voyage dans le temps

Publié le 31 Octobre 2008 par Marielle dans Au jour le jour

Demain soir je suis invitée à une soirée déguisée (non, sans blague !), sur le thème des 70's.

Je suis chez mes parents à Limoges pour deux jours, au vert, et maman m'a prêté des robes pour l'évènement. Des vraies robes d'époque qu'elle portait avant d'avoir un gros ventre, donc avant 1975...

Petit défilé :

La Hyène, je pense que la bleue, même si ce n'est pas ta couleur de prédilection, t'iras à ravir...
Lire la suite

Ca arrive même aux meilleures

Publié le 28 Octobre 2008 par Marielle dans Au jour le jour

Lire la suite

Leçon n°6 : Se Lâcher !!!

Publié le 27 Octobre 2008 par Marielle dans Au jour le jour

Qu'est ce que ça fait du bien de sauter toute la nuit sur des rythmes endiablés en sirotant de la Clairette et en gloussant avec ses copines...

Merci encore Noelle et Yan, votre Wedding Party, elle déchirait.

A votre santé !!!

Lire la suite

25/10/1975 - 25/10/2008

Publié le 25 Octobre 2008 par Marielle dans Au jour le jour

La première date, c'est celle du mariage de mes parents. 33 ans déjà, bravo ! et le plus beau, c'est qu'ils s'aiment toujours. Voici mon cadeau pour vous, une vidéo d'un des hits de l'époque !!!


La seconde date c'est celle d'aujourd'hui, c'est le jour de la Wedding Party de Noëlle et Yanick qui se sont mariés vite fait bien fait le 19 juillet, et font la fête avec leurs amis en cette belle journée d'automne.

Encore un samedi placé sour le signe du mariage et de l'engagement... je vous souhaite tout le bonheur possible, à vous papa et maman, et à vous Noëlle et Yanick. Je vous aime.
Lire la suite

I have to be leaving but I won't let that come between us

Publié le 22 Octobre 2008 par Marielle dans Ciné - Musique etc

Hier soir j'ai terminé le roman de Guillaume Musso, Je reviens te chercher, qui m'a beaucoup plu même s'il n'est pas tellement différent des autres romans de cet auteur. Il mèle en effet toujours des histoires d'amour poignantes (ses amoureux sont toujours attirés irrémédiablement l'un vers l'autre, à la la vie à la mort), du surnaturel, des réflexions sur le destin, des sauts dans le temps...

Certe ce n'est pas de la grande littérature, mais ça fait du bien, ça me fait rêver... je me suis régalée, rien que pour la description de l'histoire d'amour entre Ethan et Céline :

"L'amour débarque à l'improviste, comme par effraction. Un instant, et plus rien n'existe. Soudain, tout est hors temps, hors norme. Soudain, la vie ne fait plus peur."

"A l'aéroport, je le regarde courir vers moi. Dans mon organisme, un big-bang biologique, un cocktail hormonal de phéromones et d'adrénaline qui se déchaînent. C'est ce que j'ai vécu de mieux dans ma vie. Mieux que ce que je vivrai jamais".

"Je ne guérirai pas de cet amour. Tu m'as pris ma lumière, ma sève, ma confiance. Mes jours sont vides, ma vie est morte. Je fais juste semblant. De sourire, d'écouter, de répondre aux questions. Tous les jours, j'attends un signe, un geste. Que tu me délivres de ce trou noir dans lequel tu m'as laissé et que tu me dises pourquoi. Pourquoi m'as tu abandonnée ?"


Ce que j'ai beaucoup aimé c'est que l'auteur illustre chaque chapitre avec une citation tirée d'autres livres principalement, mais également d'un film, Lost In Translation. Et ça m'a scié de découvrir ainsi la phrase inaudible que sussure Bill Murray à Scarlett Johanson dans la dernière scène... J'avais oublié ce sentiment de frustration ressenti à la fin du film.

Et bien maintenant, vous savez, la preuve en images :

Traduction : Je dois partir à présent mais cela n'effacera jamais ce qu'il y a entre nous

Lire la suite

J'essaie en vain de penser à autre chose que toi...

Publié le 21 Octobre 2008 par Marielle dans Ciné - Musique etc















Michel Sardou dans les 70's avait chanté que l'Amour était une maladie, et il n'avait pas tord, car il est effectivement très difficile d'en guérir.

En attendant l'anbiotique, ou l'andidote à l'amour et à ses chagrins, vous pouvez lire le livre "L"amour est une drogue douce... en général". C'est très intéressant, le psychiatre qui l'a écrit y examine chaque phase de l'état amoureux sous ses aspects biologique et psychologique. Pourquoi on tombe amoureux, pourquoi on souffre quand ça s'arrête, pourquoi ces similitudes avec la dépendance à une drogue, tout est expliqué dans ce bouquin.

Anaïs nous en décrit ici les symptomes avec son coeur, avec son corps, elle est trop drôle. Et que ça fait du bien de rire !!! J'espère que son nouvel album sera aussi drôle que The Cheap Show.

Peut être une angine

J'essaie en vain de penser à autre chose que toi
Et ton image est là comme une obsession
Quoi que les gens fassent ils ont quelque chose de toi
Dans leur démarche leur voix ou juste leur blouson un peu démodé
Tu devrais l'jeter il est vraiment immonde

Tout bouillone dans ma tête
Je suis en sueur comme une chevrette
Je tremble comme un écureuil
Je sess que je vais tourner de l'oeil
Ma gorge se noue quand je te vois
J'ai attrapé le mal de toi...

Ou peut être une angine ? ? ?

J'ai beau m'escrimer
Tu me mets dans un drôle d'état
Proche de l'Ohio, de l'Aiowa et l'Alaska
Je suis lessivée pensive et plus que ça
Mais saurais tu mettre fin à mon tracas  à mes tourments
Des milliers de gens n'ont plus que toi au monde !

Et  j'ère comme un âne en peine
Je bois du rhum à perdre haleine
Je pars en furie dès le matin
Je fais des Oh des Ah des Hauts le coeur
Je détale comme l'appendicite
Je me sens vidée comme une truite
Tu retournes mon estomac
C'est toi que j'ai au fond de moi !

Ou peut être un Alien ???
Lire la suite

L'homme n'est pas un mulot ;-)

Publié le 20 Octobre 2008 par Marielle dans Au jour le jour

Interview. Gérard Leleu est médecin et sexologue.

«L'homme n'est pas un mulot»

D'abord médecin anesthésiste réanimateur, Gérard Leleu est devenu psychothérapeute de couple. Il est l'auteur de nombreux livres, dont le célèbre « Traité des caresses ». Il a également publié « La fidélité et le couple » (J'ai Lu), et plus récemment « L'homme expliqué aux femmes », aux éditions Leduc.

LA DÉPÊCHE DU DIMANCHE : L'infidélité serait une question de gêne, qu'en pensez-vous ?

Gérard LELEU : C'est un sacré gadget ! On s'est souvent servi d'études sur les animaux pour justifier l'infidélité masculine. Mais l'homme n'a rien à voir avec la musaraigne ou le campagnol. Dans les couples d'êtres humains, il y a des facteurs de cohésion, et des facteurs de dispersion.

Parmi les facteurs de cohésion, il y a d'abord le sentiment amoureux. Je ne pense pas qu'une musaraigne puisse éprouver un sentiment d'une telle force. Et puis l'éthique, l'engagement. Enfin, du point de vue biologique, tout plaide pour la cohésion du couple : car nous, êtres humains, naissons prématurés. Abandonner un bébé à sa naissance, comme une larve jetée sur une grève, c'est le condamner à mort. Le couple doit protéger le petit enfant. Tout cela conduit à fidéliser le couple, biologiquement. Mais il y a aussi des facteurs de dispersion : c'est le désir, la nécessité pour l'homme et la femme d'avoir plusieurs partenaires pour trouver le meilleur géniteur, ou la meilleure génitrice. Je vous signale qu'aujourd'hui, les enquêtes nous montrent que les femmes peuvent être aussi infidèles que les hommes. C'est du 50/50.

DDD : Quel est l'impact de l'infidélité sur le couple ?

G. L. : Cela fait mal ! Très mal. À partir du moment où l'on apprend l'infidélité de l'autre, on ressent une immense souffrance.

DDD : Les hommes trompés réagissent-ils différemment des femmes trompées ?

G. L. : Les hommes réagissent comme des enfants. Ils paniquent.

DDD : Pourquoi les hommes vont-ils voir ailleurs ?

G. L. : A cause d'une insatisfaction sexuelle. Et d'une immaturité affective. Les hommes sont des mendiants de l'amour. Tandis que les femmes ont plus d'assurance, de complétude ; elles donnent plus d'importance au psychisme. À 85 %, les séparations sont initiées par les femmes qui dénoncent un manque de communication au sein du couple. Elles ne se sentent pas écoutées.

DDD : Le couple peut-il survivre à une infidélité ?

G. L. : Dans 70 % des cas, l'infidélité aboutit à la séparation. Mais le couple peut y survivre. La plupart du temps, le partenaire réagit très mal : dépression, agressivité, coups… Je dirais d'abord qu'il ne faut pas se laisser déborder par la souffrance. Considérer cet accroc comme une épreuve, s'en servir pour se dépasser, améliorer son couple. Il faut également se rendre compte que cette souffrance n'est au fond pas tellement due à l'autre, mais qu'elle renvoie à une blessure infantile. On est aussi un peu responsable de sa souffrance.

DDD : Lorsque vous étiez dans le Périgord, vous organisiez des stages de « réparation du couple ». Cela marchait ?

G. L. : J'organisais des sortes de cour d'amour. Et je crois que les couples apprenaient autant des autres que de moi. Le couple est une pépinière, un laboratoire, il est fait pour progresser. Chacun des deux partenaires doit travailler sur lui-même, sur ses peurs, sa jalousie, son ego.

Lire la suite

La mariée était en violet

Publié le 19 Octobre 2008 par Marielle dans Au jour le jour

Princesse a épousé son Prince, la boucle est bouclée.

Et nous on faisait une belle brochette !!!!


Lire la suite

J'ai deux nouvelles copines !

Publié le 19 Octobre 2008 par Marielle dans Au jour le jour



Elles sont belles hein ?


Ce sont des Kokeshi, des petites poupées en bois typiquement japonaises. Si vous voulez en savoir plus sur ces poupées, vous pouvez cliquer ici. Noëlle est (enfin) rentrée de Tokyo, et les avait choisi pour moi. Je les adore !
A chaque fois que je les regarderai, je penserai à mon amie, qu'elle soit à 2 km ou à 12.000...
Lire la suite

Leçon n°5 : se poser, et réfléchir

Publié le 18 Octobre 2008 par Marielle dans Au jour le jour

L'amour est un jeu de rôles

Comment aimer sans y perdre sa dignité ?
Pourquoi est-on prêt à tout accepter ?
A vouloir à tout prix être aimé, on efface toutes les frustrations, tous les non-dits
On prend ce qui est bon, sur le moment, oui mais est ce que celà suffit ?

Il y a l'amour passion
L'amour complice
L'amour de 10 ans
Mais tout celà rime avec concessions
Alors à quoi bon ?

Comment s'y retrouver ?
Comment se retrouver,
Savoir qui l'on est
Comment on était Avant,
Qui est cette personne que je suis devenue maintenant ?

Lire la suite

Afficher plus d'articles