Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

J'aurais voulu être Coco !

Publié le 29 Mai 2009 par Maligreen dans Ciné - Musique etc



"Ce qu'il y a de bien dans l'amour, c'est faire l'amour. Dommage qu'il faille être deux pour le faire !" disait Gabrielle Chanel à sa grande soeur.


Hier soir c'est un peu par dépit que mes fidèles copines et moi avons pris nos places pour aller voir Coco avant Chanel, perso j'avais peur que ce soit ennuyeux, même si j'adore Audrey Tautou, et puis la mode aussi, j'avoue. Mais voir notre Amélie faire la tête sur l'affiche m'avait un peu rebutée.

Je ne sais pas ce vaut "Good Morning England" dont j'avais mal lu l'horaire, mais sans cette erreur, nous aurions raté un film formidable, sur une femme exceptionnelle. Qui méritait bien qu'on se penche sur son cas quand Chanel évoque avant tout un logo, un style de mode qui n'est pas pour nous, même les vernis à ongles coutant le prix de deux billets de ciné ("on" m'a dit cependant que ces flacons là duraient quand même très longtemps).

A l'origine de cette griffe ultra connue, et bien avant l'excentrique Karl L,  il y avait donc un bout de femme, une brunette aux yeux durs et au coeur recroquevillé par des années d'orphelinat et de pauvreté.
Mais elle était douée, et dégourdie, et elle s'est pris par la main pour aller chercher son bonheur.
C'était une femme forte, une anarchiste (dixit son ami/amant Balsan) pour l'époque puisqu'elle voulait se sentir bien dans ses vêtements et se fichait des conventions, et de plaire ou non.

Elle agissait pour elle, au risque de passer à côté des gens qui voulaient lui tendre la main.
Elle voulait travailler, donc s'assumer à une époque où l'on entretenait les femmes, et ne souhaitait épouser personne.

Audrey Tautou encore une fois m'a bluffée, son regard, son visage si expressif filmé de manière crue, nue, son air dur puis tellement épanoui quand elle rencontre l'amour de sa vie...

... amour de sa vie qui ne nous a pas laissé insensibles dans nos fauteuils, cet acteur sorti de nul part, mmmmh, nous a convaincues je dois dire !

Quant à Benoït Poelvoorde, il est tout simplement parfait. Surtout quand il lui dit en la poussant dans sa chambre : "allez mon p'tit, on ne rrrenâcle pas devant l'obstacle".

Coco, elle les a tous sautés les obstacles, et aujourd'hui, presque 100 ans après l'ouverture de sa première boutique, toute femme censée se damnerait pour acquérir une création née des doigts de fée de Gabrielle Chanel. Et je pense qu'elle le vaut bien !



Lire la suite

J'vais pas vous faire 3 pages sur le covoiturage

Publié le 25 Mai 2009 par Maligreen dans Au jour le jour

Mais quand même,
ma première expérience a été concluante.

1er avantage : j'ai rencontré trois personnes très sympas, des gens normaux, un peu plus sociables que la moyenne, en rien des serial killers.


2ème avantage : je ne me suis pas ennuyée dans ma voiture ni endormie après le week-end passé à ripailler et à se coucher à pas d'heure.

3ème avantage : les gens très sympas en plus de me faire la conversation m'ont donné une participation financière.

4ème avantage : écologique bien sûr !

Donc même si mes potes n'étaient pas rassurés de me voir partir avec des inconnus, je n'ai pas pris la route avec une bombe lacrymo ni même avec un couteau à beurre dans ma boîte à gants, j'y suis allée avec ma bonne humeur, je ne faisais pas trop la fière en attendant le premier à la station de métro, mais tout s'est bien passé, et je crois que publier une fiche trajet sur covoiturage.fr va faire partie de mes nouvelles habitudes !

D'ailleurs j'ai une place dispo dans mon Picasso pour aller à Bordeaux départ vendredi soir retour lundi de Pentecôte après-midi , avec même un petit détour par l'océan... elle est pas belle la vie ?

Et vous allez me faire le plaisir d'écouter cette chanson mythique époque Flower Power 
que je viens de mettre un bon moment à retrouver. (n'est ce pas Auré, celle là on l'a écouté dans ta R19, en cherchant une soirée que nous n'avons jamais trouvé...)

Lire la suite

Une page se tourne

Publié le 20 Mai 2009 par Maligreen dans Au jour le jour

Dans ma vie j'ai parfois l'impression d'être toute petite devant une grosse montagne à escalader, je grimpe, tout va bien, puis je dévisse quand mes souvenirs me submergent, quand je doute, quand je fais l'erreur de m'accrocher à un caillou friable, et la tristesse et la mélancolie ne sont jamais bien loin.

Mais là je crois que j'ai passé un cap, les dates anniversaires qui me tracassaient, c'est bon, elles sont passées, le mauvais temps qui me plombait le moral (et je ne suis pas toute seule), a priori est parti un peu plus loin, je me surprends à glousser pour des conneries plusieurs fois par jour, je respire !

Alors promis, j'ai fini de faire pleurer dans les chaumières.

Ce week-end je tente le covoiturage, j'espère bien avoir quelques anecdotes rigolotes après ça, même si demain je voyage seule avec un mec un peu chelou, mais ne nous fions pas aux apparences.


Bon week-end et à très bientôt pour de nouvelles aventures maligreenesques.



Lire la suite

Feu mon mariage

Publié le 15 Mai 2009 par Maligreen dans Coeur d'artichaut

Ca se passait au siècle dernier,
Je l'aimais
Il m'aimait

Cette journée magique
C'était il y a 10 ans aujourd'hui
Et j'y repenserai toute ma vie.






Lire la suite

Patriiiiiiiiiiiiiiiiiiiick !!!

Publié le 14 Mai 2009 par Maligreen dans Au jour le jour

L'Idole de ma jeunesse a 50 ans aujourd'hui.

Si tu me lis Patrick, je te souhaite un joyeux anniversaire.
C'est dingue parce qu'à l'époque où je t'adulais,
où je remplissais des classeurs d'articles découpés dans Ok Magazine et autres Starclub,
où quand je partais en vacances en Espagne je me disais pourvu qu'il ne meurt pas je ne le saurais pas et ne pourrais pas aller à l'enterrement...(I know),
je n'avais pas du tout l'impression que tu avais presque l'âge de mes parents.

Cependant quand j'avais 14 ans et toi 31, je ne faisais pas de transfert amoureux, je m'imaginais que tu étais mon grand frère, ah Patriiiick, tu aurais été le grand frère idéal.

Bref, tous les 14 mai, j'ai une pensée pour toi, comme si t'étais un de mes potes.
Cette année ça ne doit pas être facile, 50 ans, fraîchement divorcé d'une blonde qui étale dans la presse à scandales son aventure avec cette tête à claque de Sinclair, les midinettes qui te suivaient partout ont pris 20 ans et autant de kilos mais continuent à te suivre, tu gagnes ta vie grâce à Canal+, enfin bref, sache que la différence d'âge ne me dérange plus tant que ça, donc n'hésite pas à me contacter, on reparlera du bon vieux temps.

A tout à l'heure...

Lire la suite

Autant en emporte le temps

Publié le 7 Mai 2009 par Maligreen dans Au jour le jour

Quand on aime la vie, on aime le passé, parce que c'est le présent tel qu'il a survécu dans la mémoire humaine.

Marguerite Yourcenar

 

Mes souvenirs… "aux poules" avec mon pépé, ceux avec mes sœurs et mes parents en vacances, les parties de rigolade devant le lycée, les premières soirées alcoolisées, mes premiers amoureux, mon mariage, mes accouchements, la vie de famille, puis la séparation, presque tout recommencer…, c'est ça ma vie.

  

Je me reproche souvent d'être nostalgique, de me "vautrer" dans mes souvenirs, je re-lis trop souvent les journaux que je tiens depuis mes 17 ans.

 

Mais pourtant, comme le dit la citation, ce sont nos souvenirs qui font ce que nous sommes aujourd'hui et qui nous font avancer pour demain.

 

Se rappeler des bons moments passés, c'est tout ce qu'il reste quand on est seul dans son lit le soir. Alors peut-être que ressasser des événements passés qui n'ont pas pris la tournure qu'on aurait voulu ou ne se sont jamais terminés, ça empêche de se projeter à vivre de nouvelles choses avec de nouvelles personnes, mais ce n'est pas si sûr.

 

Il y a des choses que j'ai vécues, si je ne les avais pas écrites, je pourrais croire qu'elles ne se sont pas produites, et pourtant je n'ai pas encore l'âge pour Alzheimer ! Et puis ces journaux, par moment relatent juste "ciné avec Auré, Le premier jour du Reste de ta Vie, bouleversant", mais parfois je me lance et pratique une analyse de ce que je vis, ce que je ressens, ce qui me fait souffrir, et je crois que ça m'a évité pas mal de séances chez un psy.

 

Allez, comme disait le professeur Keating, Carpe Diem !

 

Et bon week-end...

 

 

Lire la suite

La nuque d'Audrey...

Publié le 6 Mai 2009 par Maligreen dans Au jour le jour

En ce mercredi ensoleillé, je suis débordée, fatiguée, agacée, pas inspirée, mais j'ai vu hier soir ce petit film, qui est un bijoux, et m'a fait me calmer 2 minutes et 20 secondes.

Je vous invite donc à visionner ce film publicitaire, tourné par Jean-Pierre Jeunet pour le parfum Chanel n°5.

C'est magnifique, je suis sous le charme.

Cliquez ici : Pub Chanel5

Lire la suite